IFYAR

Les produits de Etienne Tchoungui ont déjà été récompensés en Suisse et au Cameroun.

Tisane de Mamernat, Tosbisol 1 500, Etoncel 5 000, Stefent 2 500 fort, Vaïkeynent, Sinki-10, Reminote 2 000. Des noms qui à la première lecture ne ramènent à rien. Pourtant, c’est une partie du protocole de médicaments à base de plantes et d’autres ingrédients que Etienne Tchoungui, inventeur camerounais, a mis sur pied pour « tuer » les hépatites. Bonne nouvelle, pour près de 70 000 Camerounais qui, de source médicale, souffrent des infections hépatiques. D’ailleurs, les travaux de ce presque autodidacte, professeur d’éducation physique à la retraite, né d’une mère naturopathe, ont reçu la reconnaissance de la Nation au cours des dernières Journées technologiques organisées il y a un mois à Yaoundé. Une distinction n’en cachant pas une autre, le sirop gingembre de Etienne TCHOUNGUI a été couronnée de la médaille d’argent au salon international de technologie de Genève en 2006.

Faisons avancer la recherche pour un Cameroun meilleur et une Afrique rayonnante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =