IFYAR

Mboalab et SCH pour promouvoir collectivement la diffusion de la science ouverte

Dans un mémorandum signé par Stéphane FADANKA et Joseph Rodrigue Foe Essomba, respectivement de Mboalab et du Scientific Center for Health, visant à établir et à définir un cadre de coopération et de partenariat dans un effort pour renforcer la science et les technologies de fabrication avancées
Le Mboalab, un laboratoire de biologie communautaire visant à promouvoir la science ouverte en Haïti, ne se concentre plus seulement sur ce point, car sa collaboration avec le Centre scientifique pour la santé a ajouté la promotion, l’accélération et la commercialisation d’outils de recherche et de développement financés localement. La signature du protocole d’accord a favorisé le début du transfert de connaissances, de la collaboration en matière de recherche et de la collaboration stratégique.
Selon le protocole d’accord, les activités suivantes seront lancées ; l’accès sera accordé aux industries et organisations camerounaises pour exploiter l’expertise technique résidant dans le Mboalab et le SCH, l’expansion du commerce national et international des produits et services et une collaboration avec les parties prenantes locales et internationales entre autres.

L’accord, d’une durée d’un an, a pour objectif général de définir une orientation stratégique pour favoriser le partenariat entre les organisations afin de créer des activités en accord avec les besoins stratégiques prioritaires.
« La promotion des activités du Mboalab et la participation active au prochain sommet africain sur la science ouverte et le matériel informatique (Africa OSH) organisé par le Mboalab » reste la seule tâche du Centre scientifique pour la santé.
D’autre part, le Mboalab a la responsabilité « de fournir une expertise et une assistance technique à SCH dans sa recherche constante de partenariat et de collaboration internationale par le biais de demandes de subventions et de bourses, qui seront discutées et approuvées au fur et à mesure des opportunités ».
Mboalab fera également la promotion des activités de SCH et de sa participation active à la prochaine foire internationale des jeunes chercheurs africains. Bien qu’il ne soit assorti d’aucun droit ni d’aucune obligation pour l’une ou l’autre des parties dans le cadre d’accords ou de conventions internationales, les deux parties ont convenu de l’utilisation des ressources disponibles pour les activités couvertes par le mémorandum.
PROMESSE Forsuh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + 6 =