IFYAR

Menu

IFYAR s’engage contre l’abandon de thèses

Le 08 janvier 2019, Ahlam Nazih dépeint un tableau sans artifices de la recherche scientifique. Dans un article paru sur l’économie.com, l’érudit marocain annonce des chiffres qui font froid dans le dos… Seulement 4.4 % des étudiants régulièrement inscrits décrocheraient un Master. Pire encore :  9 doctorants sur 10 abandonneraient avant d’avoir décroché leur phD…

Difficile en effet de se consacrer uniquement à la recherche quand on n’a pas de revenus consistants…

C’est pourquoi afin d’inciter les jeunes chercheurs Africains à ne pas délaisser les laboratoires de R&D, l’IFYAR a décidé de leur octroyer des bourses de financement de 500 000 F CFA (master) et 1 000 000 (doctorat).

Recherche universitaire : des chiffres alarmants

Malgré l’absence de chiffres à l’échelle continentale, il n’est pas insensé de supposer que la réalité Marocaine est similaire à celle d’autres pays africains. Au Maroc, à en croire les dires du Conseil Supérieur de l’Éducation, le taux de graduation n’est que 6 %.

Surprenant ? Pas vraiment. Le statut de chercheur a perdu de sa superbe et confronté aux réalités financières, 44 % des étudiants en cycle doctorat sont contraints d’exercer une autre activité professionnelle.

Au Cameroun, malgré l’absence de données numériques, pensez-vous vraiment que la donne soit différente ? Combien d’étudiants en cycle de recherche cumulent petits boulots et facultés afin de joindre les deux bouts ? Quelquefois, écrasé par les besoins matériels, ils n’ont d’autre choix que de reporter leurs Masters/Doctorats aux calendes…

IFYAR dit non à cette déperdition de matière grise !

Sciences agroalimentaires, sciences des matériaux et des TIC, sciences sociales, sciences de la santé, droit de/à la santé… Si votre projet de recherche s’inscrit dans l’un de ces 5 domaines, vous avez la possibilité d’obtenir une bourse de financement qui vous soulagera de bien des problèmes.

Une aubaine pour les étudiants Africains

Dans le cadre de l’International Fair for Young African Researcher, en abrégé IFYAR, qui se tiendra du 1er au 5 décembre 2020 à Écopark-Ahala, les étudiants Africains auront l’opportunité de remporter entre 500 000 et 1 million de francs CFA afin de donner vie à leurs projets.

Seules trois conditions doivent être respectées :

  • Être régulièrement inscrit en Master ou Doctorat dans une université Africaine accréditée ;
  • Disposer d’une lettre de recommandation de son superviseur ;
  • Soumettre une proposition de recherche de 2 pages.

Tous ces documents doivent impérativement être téléchargés sur ifyar.com au plus tard le 15 octobre 2020 pour les personnes résidant hors du Cameroun et le 31 octobre 2020 pour les Camerounais.

Déposez immédiatement votre candidature au concours des meilleurs projets. Bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 3 =